logo logo

Atopie

Un patient atopique est porteur du gène de l’atopie.

  • Certaines familles sont très concernées par l’atopie et l’allergie, car plusieurs de leurs membres sont touchés. La présence du gêne peut se constater par la tendance de l’individu à développer des anticorps de type IgE (Immunoglobuline de type E : anticorps de l’allergie que l’on peut doser contre les chats ou les pollens par exemple).
  • Lorsque les deux parents sont atopiques, l’enfant a un fort risque d’être porteur du gène (génotype). Les symptômes d’allergies (phénotype) accompagnant l’atopie sont également transmissibles. Par exemple, si les parents ont un asthme allergique aux phanères de chat, les enfants auront tendance aux mêmes allergies plutôt qu’à une allergie alimentaire par exemple.
  • L’enfant atopique a une prédisposition génétique à produire des anticorps de type IgE spécifiques, tout particulièrement lorsqu’il est exposé à des allergènes, ceci contrairement à l’enfant non-atopique.
  • L’enfant atopique devient alors hypersensibilisé et présente un risque augmenté de devenir allergique (symptomatique), surtout si l’exposition à l’allergène est prolongée ou fréquente.

La positivité (réaction papuleuse locale immédiate) des prick-tests cutanés (test d’allergie) signe l’atopie.→ Il faut rappeler qu’un patient atopique peut être simplement hypersensibilisé, sans développer de symptômes d’allergies.  

bottom

Comments are closed.

bottom