logo logo

Septembre-Octobre 2014

LES POLLENS, C’EST FINI ?Avec l’arrivée de l’automne, les pollens d’arbre et de graminées ont disparu et tous ceux qui ont souffert durant le printemps et l’été à cause de ces pollens se sentent enfin mieux.Les pollens d’herbacées sont présents d’août à octobre mais peu de patients y sont allergiques.Par contre, certaines personnes souffrent ces jours-ci de virus, rhume traditionnels ou petites toux sèches ou grasses, parfois gênantes. Ces symptômes sont sans relation avec une allergie et doivent être traités comme une virose.Les personnes allergiques toute l’année (allergies perannuelles), à cause des acariens, du chat, du chien, du cheval ou d’autres animaux domestiques, sont soit déjà en traitement, soit en train d’en finir avec leur allergie. Leur traitement n’a pas été interrompu ni changé durant la saison des pollens.COMMENT S’EST PASSE VOTRE PRINTEMPS ?

  • Si vos symptômes cette année ont été très gênants (rhume des foins, asthme, conjonctivites, éternuements), il est temps de consulter votre allergologue ! Il faut profiter de l’automne pour faire le point sur vos allergies avec un spécialiste.
  • Si vos symptômes ont été bien contrôlés avec quelques anti-histaminiques, alors il n’y a pas de raison de s’inquiéter pour l’année prochaine. Pensez simplement à prévoir un rdvs avec nous en fin d’année ou début d’année 2015 pour renouveler votre ordonnance et ne pas être pris de court lorsque les pollens seront sortis.

QUELLE EST LA BONNE PÉRIODE POUR S’OCCUPER DE SES ALLERGIES ?On peut s’en occuper efficacement toute l’année, et on peut entamer une désensibilisation n’importe quand.

  • Pour les personnes allergiques aux pollens, c’est un bonus si on peut finir l’induction (=la phase d’accoutumance au vaccin) avant le printemps, pour leur permettre de passer une bonne saison printanière, avec beaucoup moins de symptômes, ceci déjà l’année prochaine!
  • Pour ceux qui veulent surtout se renseigner sur leurs allergies ou faire un bilan allergologique, l’automne est un très bon moment. Tests cutanés, prises de sang, spirométries, tout cela peut être organisé en automne, pour savoir exactement à quoi vous êtes allergique avant le retour des pollens en février prochain, et si besoin, vous armer de médicaments ou vous proposer une désensibilisation.
bottom

Comments are closed.

bottom