logo logo

Mars 2020

Attention aux pics de pollens !

  • Après des semaines froides et pluvieuses, voici le retour du soleil, ce qui signifie aussi l’arrivée des pollens dans notre région. Les concentrations de noisetier et d’aulne devraient monter fortement ces prochains jours. Il est donc tout à fait possible que vous ressentiez de la gêne à l’extérieur (larmoiement, yeux irrités, nez qui se bouche ou qui coule, éternuements, etc.).
  • Présents en faible concentration dans le Sud (pas à Genève) : cyprès, orme, peupliers. Du pollen de frêne peut localement être présent dans l’air, apporté par le vent depuis les régions plus au sud.
  • Un pic de pollens d’arbres est prévisible mi mars 2020. En effet, les températures n’étant plus négatives la nuit et l’on s’attend à une pollinisation plus intense des arbres précoces (noisetier, aulne). Les arbres tardifs (frêne, bouleau) ne devraient pas polliniser avant avril à Genève mais leurs pollens peuvent être transportés jusqu’à nous par de fortes rafales de vent venant du sud. Les graminées et céréales ne pollinisent qu’en juin.
  • Même en cas de retour du froid, la pollinisation a commencé et se déroulera comme d’habitude, avec des diminutions en cas de pluie et des augmentations en cas de temps sec et chaud.

Bon à savoir :

  • Sachez éviter les pollens dans votre domicile ! En effet, printemps oblige, de nombreux bouquets de fleurs contiennent des branches de noisetier ou de saule, dont les chatons libèrent énormément de pollens à l’intérieur de votre maison et peuvent provoquer des crises de rhume des foins.
  • L’if est un arbre qui libère de très grandes quantités de pollen dans l’air, toutefois son pollen est inoffensif, car il ne provoque pas d’allergie. Par contre en cas de fort vent, les pollens et poussières présents dans l’air peuvent tout de même irriter les yeux ou le nez.

C’est une allergie ou un rhume ?

Vous avez une rhinite, les yeux, le nez qui coulent ? Comment différencier le rhume banal de la rhinite allergique ?

D’abord, le rhume est aigu et ne dure que quelques jours. On a des sécrétions tout le temps, même la nuit. Il répond bien aux petits traitements de confort (paracétamol, spray nasal, fumigations). L’allergie par contre, ne s’arrête pas au bout de quelques jours :

Allergie saisonnière: avec l’allergie aux pollens, de février à fin juin, on éternue lorsque l’on est à l’extérieur, les yeux et le nez coulent. Les anti-histaminiques aident, et les symptômes diminuent dès que l’on se retrouve à l’intérieur, fenêtres et portes closes.

-> Comment soulager le rhume des foins ? Évitez les activités en plein air, préférez la voiture si possible pour vos déplacements. Pensez à porter des lunettes (soleil) et une écharpe, cela vous protégera un peu à l’extérieur. Si vous êtes fortement gênés (respiration difficile en plus des symptômes de rhinite/conjonctivite), il faut rapidement prendre contact avec votre spécialiste allergologue qui vous prescrira des médicaments pour vous aider à supporter la saison pollinique débutante.

Allergie perannuelle : comme son nom l’indique, elle dure toute l’année, elle est causée par les acariens, le chat, le chien, le cheval ou autres animaux domestiques.  Donc toute l’année, vous avez le nez, les yeux qui démangent et/ou qui coulent, ou le nez bouché en permanence. Les symptômes sont plus forts la nuit (acariens dans le lit), les patients ont souvent du mal à respirer la nuit à cause de l’écoulement postérieur et souffrent de fatigue. Lors du contact direct avec l’animal auquel ils sont allergiques, ils ont une crise d’éternuements ou d’asthme, parfois aussi des démangeaisons ou des rougeurs sur le corps.

-> Comment soulager l’allergie perannuelle ? Sachez que le chauffage, les fenêtres fermées, augmentent la gêne en cas d’allergie au chat, au chien ou aux acariens. Il est conseillé d’éviter une trop grande humidité dans votre domicile (favorise le développement des moisissures et des acariens). Aérez brièvement, mais régulièrement, vos appartements.

Le rhume : Le rhume n’est pas une maladie grave, mais difficile d’y échapper. Voici quelques conseils préventifs :

  • Lavez-vous les mains fréquemment surtout si vous venez de faire un trajet en bus, tram ou train. Apprenez à vos enfants à en faire de même avant et après l’école.
  • Limitez les contacts (toucher, bise) avec des personnes malades. En cas de contact, ne touchez pas votre visage (le virus se loge très vite dans vos cavités nasales, et c’est parti pour le rhume!)
  • Température idéale du logement : entre 18° et 20°C. Aérez souvent les pièces, même en hiver.
  • Faites une cure de vitamine C (agrumes, les kiwis, poivrons, brocolis) et repos préventif pour bien se préparer au changement de saison.

-> Comment traiter le rhume? Si le rhume est là, patience ! Il ne dure en général pas plus d’une semaine.

  • Utilisez des mouchoirs en papier, à jeter.
  • Si vous n’avez pas de mouchoir en papier, protégez votre entourage en toussant ou éternuant dans le coude.
  • Lavez-vous régulièrement les mains pour ne pas transmettre vos microbes.
  • Nettoyez quotidiennement votre nez avec des sprays d’eau de mer ou de sérum physiologique.
  • Buvez (eau, tisanes, thé) abondamment.
  • Dormez la tête surélevée. On peut aussi faire des fumigations pour dégager les sinus.
  • Attention aux sprays anti-rhume vendus sans ordonnance ! Ils peuvent causer une accoutumance et un rhume chronique. Pas plus de 4-5 jours !

Votre traitement contre les pollens

  • En mars, nous baissons les concentrations d’arbres dans votre désensibilisation, pour vous éviter toute gêne.
  • Pensez à nous demander une ordonnance pour soulager votre gêne en cas de pics de pollens. L’ordonnance vous est proposée par précaution, gratuitement, pour vous éviter d’avoir un souci lors de vos déplacements le weekend ou lors des jours fériés, lorsque justement aucun médecin n’est disponible.

Votre traitement contre les acariens, le chat ou le chien

Non concernées par les changements climatiques, ces désensibilisations continuent selon leur protocole normal.

Votre traitement contre les pollens est terminé, que faire ?

Nous vous conseillons vivement de prendre rendez-vous avant Pâques pour une consultation téléphonique avec le Dr Roux pour faire le point sur votre capacité pulmonaire, vos symptômes saisonniers et obtenir votre ordonnance de médicaments en cas de crise.

bottom

Comments are closed.

bottom