logo logo

Février-Mars 2019

Retour des pollens

  • Mi-février, les premiers pollens d’arbres précoces sont apparus dans la région Genevoise. Au 27 février leur concentration est passée de faible à moyenne. Il est donc tout à fait possible que vous ressentiez de la gêne à l’extérieur (larmoiement, yeux irrités, nez qui se bouche ou qui coule, éternuements, etc.).
  • Un pic de pollens d’arbres est prévisible courant mars. En effet, dès que les températures cesseront d’être négatives la nuit, l’on s’attend à une pollinisation plus intense des arbres précoces (noisetier, aulne). Les arbres tardifs (frêne, bouleau) ne devraient pas polliniser avant avril, puis les graminées et céréales en juin.
  • Sachez toutefois éviter les pollens dans votre domicile ! En effet, printemps oblige, de nombreux bouquets de fleurs contiennent des branches de noisetier ou de saule, dont les chatons libèrent énormément de pollens à l’intérieur de votre maison et peuvent provoquer des crises de rhume des foins.
  • Même en cas de retour du froid, la pollinisation a commencé et se déroulera comme d’habitude, avec des diminutions en cas de pluie et des augmentations en cas de temps sec et chaud.

Différencier les troubles respiratoires

  • Encore beaucoup de viroses (rhume, toux, pharyngite) circulent en ce moment. Les soins préventifs (vitamines, citron) ne suffisent évidemment pas lorsque la maladie s’est déclarée, et il faut absolument traiter correctement vos viroses, avec des médicaments appropriés que vous pouvez obtenir en pharmacie ou que votre généraliste peut vous prescrire.
  • Si vous soupçonnez une cause allergique, vu qu’il n’y a pas encore beaucoup de pollens dans l’air, il s’agit sans doute d’une allergie aux acariens ou aux animaux domestiques, donc des allergènes ubiquitaires, quasiment impossibles à éviter. Sachez que le chauffage, les fenêtres fermées, augmentent la gêne en cas d’allergie au chat, au chien ou aux acariens. Il est conseillé d’éviter une trop grande humidité dans votre domicile (favorise le développement des moisissures et des acariens). Aérez brièvement, mais régulièrement, vos appartements.
  • Si vous êtes surtout gênés à l’extérieur, cela correspond plutôt à un rhume des foins. Évitez les activités en plein air, préférez la voiture si possible pour vos déplacements. Pensez à porter des lunettes (soleil) et une écharpe, cela vous protègera un peu à l’extérieur. Si vous êtes fortement gênés (respiration difficile en plus des symptômes de rhinite/conjonctivite), il faut rapidement prendre contact avec votre spécialiste allergologue qui vous prescrira des médicaments pour vous aider à supporter la saison pollinique débutante.

Votre traitement contre les pollens

  • En mars, nous baissons les concentrations d’arbres dans votre désensibilisation, pour vous éviter toute gêne.
  • Pensez à nous demander une ordonnance pour soulager votre gêne en cas de pics de pollens. L’ordonnance vous est proposée par précaution, gratuitement, pour vous éviter d’avoir un souci lors de vos déplacements le weekend ou lors des jours fériés, lorsque justement aucun médecin n’est disponible.

Votre traitement contre les acariens, le chat ou le chien

Non concernées par les changements climatiques, ces désensibilisations continuent selon leur protocole normal.

Votre traitement est terminé, que faire ?

Nous vous conseillons vivement de prendre rendez-vous avant Pâques pour votre spirométrie de contrôle et votre ordonnance de médicaments en cas de crise.

Dates importantes

Salon de l’Automobile à Palexpo:

  • 7-17 mars 2019

Ouverture du cabinet pendant les vacances de Pâques :

  • 16-17 avril 2019
  • 23-25 avril 2019
bottom

Comments are closed.

bottom