logo logo

Médicaments des allergies – par symptômes

Médicaments des allergies – par symptômes

Sur le bon usage des médicaments pour traiter vos symptômes d’allergie

Rhinite
  • cromoglycates en spray nasal
  • anti-histaminiques en spray nasal ou comprimés (contre démangeaisons, éternuements)
  • corticoïdes en spray nasal (contre inflammation, sécrétions, écoulement, obstruction nasale)
  • douche nasale (sinus rinse ou neti-pot) : permet de nettoyer les sinus et d’améliorer la respiration tout en diminuant l’apport de médicaments
  • spray eau de mer (hygiène nasale)

Conjonctivite

  • cromoglycates en collyre (contre démangeaisons et rougeurs)
  • larmes artificielles simples (sans agent vaso-constricteur)

En principe, avec un traitement à base de collyres et sprays, les comprimés d’anti-histaminiques peuvent être évités.

 
  • boncho-dilatateurs et corticoïdes inhalés  : spray buccal ou poudre inhalée (effet anti-inflammatoire)
    • NB : les corticoïdes sont nécessaires pour éliminer l’inflammation bronchique
  • anti-leucotriènes en comprimés (effet anti-inflammatoire complémentaire) : moyennement efficaces si pris seuls
  • anticorps anti-IgE (peu utiles)
  • la prednisone en comprimés ou injection :  ne se donne que lorsque les symptômes sont mal contrôlés ou en cas d’asthme grave.

 

  • corticoïdes en crème ou onguent
  • hydratation cutanée (lotion médicale et/ou huile de bain)
  • anti-histaminiques en comprimés
  • prednisone en comprimés si nécessaire
  • adrénaline (pour bloquer la réaction systémique)
  • prednisone en comprimés
  • anti-histaminiques en comprimés
  • bottom

    Comments are closed.

    bottom